[Process] Avant de faire du pair programming, faites du pair recruiting !

Cécile est facilitatrice chez KNPLabs, notre “pipette d’huile”, elle veille au bon déroulement et à la bonne communication au sein du projet et met du liant quand ça coince. Elle partage avec vous notre process de recrutemnet. 

L’agilité, au sens noble du terme, est au cœur de notre modèle de fonctionnement chez KNP Labs : nous nous écoutons, nous tentons, nous échouons parfois et nous nous améliorons souvent.

Être une équipe auto-organisée et pluri-disciplinaire implique une forte cohérence : il faut bien s’entendre, mais oser se dire les choses, il faut se compléter et se soutenir autant humainement que techniquement. Cette valeur forte de l’agilité est souvent mise à rude épreuve selon la manière dont sont constituées les équipes. Et à la base de la constitution des équipes, il y a l’embauche même des collègues.

Chez KNP Labs, nous nous embauchons les un·e·s, les autres, du coup nous travaillons notre cohésion dès l’embauche et ça fonctionne ! On aime travailler ensemble et on se tire vers le haut.

Dans cet article, nous allons vous détailler notre process de recrutement pas si courant et pourtant plein de bon sens, en espérant qu’il fasse germer des idées pour que vous aussi, vous choisissiez vos futur·e·s collègues !

La rencontre

Si vous avez lu nos articles sur la gestion de nos projets, vous savez que c’est Laetitia, notre CEO, qui fait le premier filtre pour nos clients. Eh bien, Laetitia lit aussi toutes les candidatures que nous recevons et décide selon certains critères de faire un premier call téléphonique avec la personne. Depuis nos débuts, nous avons toujours préféré les têtes bien faites à l’étalage de diplômes. 

Ses critères de choix pour rappeler quelqu’un :

  • Un intérêt pour KNP Labs dès la candidature, pourquoi KNP Labs ? 
  • Un attrait pour la qualité, le travail bien fait.
  • Une curiosité pour l’agilité, Symfony, React et les nouvelles technos et outils à défaut d’expérience.
  • De l’humour ? :) ou à défaut une bonne communication.

Si ce call est concluant, on passe à l’étape deux : l’entretien avec un dev, une facilitatrice et depuis peu une UX designeuse.

Pendant cet entretien nous posons beaucoup de questions pour essayer de comprendre le profil et la personnalité du candidat. L’objectif pour nous est de déterminer si on aimerait travailler avec cette personne.

Chez KNP Labs on ne s’arrête pas au niveau technique, on embauche des juniors comme des devs plus expérimentés. D’ailleurs nous ne faisons pas passer de test technique : certaines personnes réagissent mal au stress et cela peut biaiser l’image qu’elles renvoient d’elles-mêmes. Par ailleurs ce n’est pas avec un test écrit de quelques minutes que l’on peut juger de la valeur d’un développeur.

On s’intéresse plus à la personnalité et à la curiosité : on cherche des gens humbles, qui veulent partager et apprendre, qui aiment le dev, la conception, discuter avec les clients, qui savent remettre en question leur travail et celui de leurs collègues.

A la suite de l’entretien le dev, la facilitatrice et l’ux designeuse écrivent chacun de leur côté un mail dans lequel ils répondent à la question : “Est-ce que j’ai envie de travailler avec cette personne ?” en étayant un peu leur propos.

S’il y a ne serait-ce qu’un non, le processus s’arrête là.

S’il y a 1 “je ne sais pas” alors on provoque une discussion entre ceux qui ont fait passer l’entretien et Laetitia pour comprendre pourquoi et si ce “je ne sais pas” peut se transformer en oui ou pas.

S’il y a 3 oui, jackpot, Laetitia reprend le relais et fait une proposition d’embauche.

Quand le candidat est ok avec la proposition de KNP Labs alors on se met d’accord sur une date d’arrivée et roulez jeunesse !

L’arrivée chez KNP Labs

Les 3 premiers jours notre nouveau collègue va les passer sur le KNPTaste, un projet type coquille vide dans lequel il va pouvoir s’amuser. Un “parrain” sera là pour lui transmettre les pratiques habituelles de code chez KNP Labs : la review de code, le pair éventuel, les tests, la conception etc.

Selon le niveau technique du nouvel arrivant et les technos du projet sur lequel il sera, on peut aussi programmer une formation, 

Depuis peu nous avons ajouté une étape pour l’accueil d’un nouveau KNPeer : maintenant que nous avons deux bureaux, un à Caen et un à Nantes, il est important que les nouveaux fassent connaissance avec chacune des équipes. Donc dans les 3 premières semaines de son arrivée, le nouveau KNPeer va se déplacer à Caen et/ou à Nantes pour rencontrer les collègues et boire des coups ^^ Les rencontres informelles, il n’y a que ça de vrai pour créer du lien ! S’il est parisien, il passera voir les 2 bureaux.

Le suivi pendant la période d’essai

Comme nous l’avons dit plus haut, nous ne faisons pas passer de tests techniques pendant les entretiens. Pour autant c’est un point, parmi d’autres, que l’on évalue tout au long de la période d’essai. Pour ça nous mettons en place des réunions de suivi toutes les semaines ou 2 semaines. Eve, notre bisounours, responsable du people management, se charge d’animer ces réunions. Elle propose au nouvel arrivant et à un dev et/ou une facilitatrice de répondre aux questions suivantes :

  • Comment ça se passe sur le projet ? 
  • Comment ça se passe chez KNP ?
  • As-tu l’impression de progresser ?
  • Te sens-tu soutenu / intégré ? 
  • Feedback technique
  • Feedback sur le projet (ponctualité, intégration, anticipation, etc.)

Témoignages

En conclusion, nous vous proposons quelques témoignages de ceux qui ont vécu ce processus.

Témoignage de Fabien

Je suis à KNP Labs depuis 3 ans maintenant et j’ai eu le process habituel de recrutement dont je vais vous faire part. 

La première personne à qui tu as affaire pendant la période de recrutement est Laetitia et je dois avouer que ça a permis de m’ôter certains doutes et de me mettre en confiance. La présentation de KNP Labs est faite avec des termes concrets (pas de bullshit marketing), j’ai su que ce serait mes futurs collègues qui me recruteraient. On comprend alors qu’il n’y a pas la même organisation que dans la plupart des autres entreprises. 

J’ai ensuite eu mon entretien avec deux développeurs et une facilitatrice. Cela s’est fait de matière très naturelle, même intuitive. On parlait des différentes technologies, si j’avais déjà utilisé Behat ou d’autres outils et ce que j’en pensais. J’avais l’impression que c’était plus un coffee talk technique qu’un entretien. Je trouve que c’est une bonne façon de recruter plutôt que de faire passer un test au candidat, on peut voir si on est sur la même longueur d’onde et c’est important qu’on le soit entre devs.

J’ai pu également faire passer deux entretiens.

Le premier fut en visio-conférence et c’est vrai que ça n’a pas aidé. Pour un profil assez expérimenté, c’est dommage parce qu’il n’utilisait pas nos technos mais on a surtout senti qu’il manquait de curiosité. Pour moi c’était rédhibitoire, il y a eu 2 “non” pour cette personne malheureusement. 

Le deuxième entretien, je pense que la personne était assez stressée au début mais à la fin l’ambiance était détendue et on faisait quelques blagues. L’ambiance au bureau est joviale donc nous aimons bien rire pendant les entretiens. Le candidat était assez junior mais on a senti dès le début de la curiosité. De part son ancienne expérience, il avait tester des choses de part lui même, communiquer avec différents services. Il avait donc une bonne capacité à dialoguer et donc communiquer avec le client. On cherche des personnes qui aiment communiquer. On a senti l’âme d’un vrai KNPeer chez lui et nous l’avons recruté.

Témoignage d’Emma

Je suis arrivée en décembre 2015 à KNP Labs, mon premier contact fut avec Eve par téléphone puis j’ai eu l’entretien téléphonique avec Laetitia. Je me rappelle être stressée au début mais je fut vite réconfortée. Laetitia m’a parlé du process de recrutement et de comment KNP Labs fonctionnait. Après le call je me suis dit que ça s’était bien passé et j’étais contente. 

Arrivé le jour de l’entretien, il y avait peu de monde dans les bureaux. J’ai été accueillie par Amandine, c’était un accueil très sympathique. J’ai eu ensuite directement mon entretien, j’étais stressée mais les KNPeers étaient vraiment souriants et sympathiques. Je me suis sentie dans un climat de confiance

Les questions techniques étaient assez pointues et j’ai dit que je ne savais pas parfois, on m’a tout de suite rassurée en me disant que j’avais le droit de ne pas savoir. Ils ont apprécié que je pose des questions quand je ne savais pas. Entre deux questions techniques, on essayait d’en savoir plus sur moi. On a parlé de végétarisme, c’était vraiment “à la cool”.
Je suis même restée boire un thé à la fin de l’entretien où j’ai pu rencontrer d’autres KNPeers.

J’ai fait passé quelques entretiens, je trouve que c’est assez stressant. Tu te mets à la place de la personne car toi aussi tu es passé par là. En plus on a envie que la personne ait un bon souvenir de l’entretien comme ça elle sera plus motivée à venir chez nous !

C’est bien qu’on soit facilitatrice et dev car on a des métiers différents, les questions ne sont pas posées de la même façon et ça permet de rebondir.

Les questions que je pose sont souvent sur la façon d’appréhender un problème, j’écoute le cheminement de penser du candidat, s’il n’hésite pas à demander de l’aide, s’il est curieux. Je me dis que si les réponses ne sont pas assez développées, il sera souvent pris au piège lors des réunions clients.

Envie de travailler avec nous ? => hello@knplabs.com