Interview de Clément, développeur junior chez KNP (Caen)

Publié le

4 avr. 2022

Un peu de contexte pour nos gentils lecteurs... peux-tu décrire ton parcours en quelques phrases ?

Je suis un développeur full stack junior, fraîchement diplômé d'un master internet, données et connaissances de l'université de Caen (promo 2021). J'ai grandi avec un père qui a toujours été à jour avec la technologie, que ce soit avec les machines à écrire (que je n'ai hélas, pas connues) ou les premiers ordinateurs. Ça m'a rapidement intrigué, j'ai commencé par les jeux vidéos, puis à vouloir savoir un peu comment ça fonctionnait sous le capot.

Dès que j'ai pu, j'ai commencé à m'intéresser aux technos web - chacun se souviendra de ses cours de technologies au collège - et j'ai continué au lycée en suivant l'option informatique et science du numérique. Ça a été l'occasion de découvrir Java et de coder un petit jeu uniquement avec des boucles, des conditions, etc... C'était à l'ancienne mais à l'époque ça marchait, promis ! Pour le reste, mon parcours est assez classique, licence puis master et me voilà :)

Sur quels projets as-tu travaillé depuis que tu es chez KNP ?

Comme tout.e.s les développeur.euses qui arrivent chez KNP, j'ai commencé par un petit "toy project" (le KNP Taste) pour apprendre les bonnes pratiques, les outils de tests et surtout la façon dont travaillent les autres devs. Ensuite j'ai rejoint la team Deliver. Coté back, c'est du Symfony avec une architecture hexagonale qui expose une API GraphQL, et le front est en React. Ce sont clairement des technologies en vogue en ce moment et c'est très stimulant, surtout pour un dev junior.

Lire aussi le témoignage de Yoann, développeur senior sur Deliver

A l'occasion d'un de nos hackathons, j'ai aussi travaillé sur notre Reading Room interne, un projet qui permet aux devs de stocker et de partager des articles techniques au sein de KNP. Cette application est développée en Elm, un framework front qui utilise les paradigmes fonctionnels, que l'on utilise également sur d'autre projets.

Lire l'article sur les projets de notre dernier hackathon

Qu'est ce que tu préfères sur ton projet ?

Clairement, la richesse de l'application. On utilise probablement tous les outils de code quality, allant du simple linter à la validation de types ou encore de l'architecture avec deptrac. C'est pas forcément évident de respecter des standards de programmation, surtout sur un projet de cette échelle, mais avoir tous ces outils à notre disposition nous facilite considérablement la tâche !

Cette application a un passé, il y a beaucoup de règles métier établies qui posent un vrai challenge pour pouvoir véritablement les appréhender. Cela nécessite de prendre le temps de lire le code et de vraiment chercher à comprendre le pourquoi du comment. Même après 5 mois sur le projet, je continue à apprendre des choses et à me poser des questions, mais heureusement il y a toujours quelqu'un pour aider si besoin.

Tu nous coupes l'herbe sous le pied ! Peux-tu nous en dire plus sur l'aide que tu as pu recevoir de la part de tes collègues ou de KNP en général ?

Que ce soit de la part de la team Deliver ou d'autres collègues, chez KNP une aide sera toujours apportée à ceux qui en ont besoin.

Oui, je cite Dumbledore si je veux. Plus sérieusement, qu'il s'agisse d'une question technique sur une techno précise, un algorithme ou plus généralement sur une question d'architecture, les autres devs sont toujours prêts à donner un coup de main. On est toujours en train de discuter, et surtout on a assez vite l'occasion de rendre la pareille à nos collègues, même en tant que junior.

Qu'est ce que tu dirais à quelqu'un pour lui donner envie de venir chez KNP ?

Le logo c'est une patte de chat, la mascotte c'est un chat, il y a vraiment besoin d’autres arguments ? Ok : une ambiance au top, des projets qui posent des vrais challenges techniques et fonctionnels et des collègues qui donnent toujours le sourire :)

Pour finir, peux-tu nous dire en quoi KNP se distingue des autres boîtes où tu as travaillé précédemment ?

Jusqu’à maintenant, j'ai eu l'occasion de travailler dans trois boîtes différentes, dont deux lors de mes stages d'études. Le premier était dans une confiserie chez qui j'ai réalisé une interface de data'viz. Ce n'était pas une boîte de dev à proprement parler, mais ils ont eu la générosité de prévoir un budget pour m'accueillir. En tant que première expérience dans le monde pro c'était plutôt chouette, même si le cadre n'était pas idéal car nous manquions de ressources et de matériel. Je le referais sans hésiter car j'adore les caramels :D

Mon deuxième stage était dans une start-up parisienne qui réalise des assistants chat-bots pour des grands comptes, et où je suis resté six mois pour mon stage de fin d'études. Contrairement à KNP où le dialogue est clairement au centre des relations entre collègues, là-bas on à parfois eu à subir des décisions unilatérales de la part du CTO qui était à la fois lead dev et product owner... Et c'est vraiment dommage, car que l'idée soit bonne ou mauvaise, la partager avec les autres permet de toute façon à tout le monde de s'améliorer. En ça, KNP est différent. Il n'y a pas de "chef" dans un projet, chacun amène sa pierre à l'édifice avec ses compétences. Il suffit d'avoir des arguments et d'être capable de les défendre auprès de son équipe pour créer de l'adhésion.

Clément Vétillard, développeur junior chez KNP Labs à Caen.

Publié par

Clément Vétillard
Clément Vétillard

Joris Langlois
Joris Langlois

Commentaires